Gravure et image imprimée

Print
L’histoire de l’imprimerie et de la gravure (du print) est celle de la diffusion des idées et des images. À l’ère digitale, c’est dans les champs de la création artistique que le print se réinvente. Omniprésent dans nos vies, surabondant, le print devient invisible. Pourtant, il inspire et intrigue les créateurs d’aujourd’hui - comme vecteur d’expression artistique, mais également comme mode coopératif de production et de diffusion, en opposition aux systèmes dominants de production et de consommation de masse. L’intérêt pour le print doit autant à sa matérialité qu’à sa tendance à concilier les techniques et processus anciens et nouveaux. En perpétuelle réinvention, le print est hybride par nature. L’écrit y devient forme, et les oppositions noble/vulgaire, singulier/multiple, œuvre/objet, individuel/collectif, n’opèrent plus. La machine, la main ou l’esprit deviennent, tour à tour, l’extension de l’autre. Le créateur contrôle les moyens de production.

L’atelier
Les études en atelier de Gravure et image imprimée (Printmaking) visent à l’acquisition d’un langage artistique personnel et novateur à travers le print, compris comme médium autant que comme pensée. L’apprentissage des techniques de l’estampe (gravure sur bois, eau-forte, pointe-sèche, aquatinte, lithographie, sérigraphie), envisagées comme moyens d’expression, va de pair avec l’acceptation du print comme champ de recherche ouvert. Il ne s’agit pas d’apprendre à maîtriser des outils pour répéter ce que nous savons déjà. Il s’agit plutôt de s’appuyer sur ces outils, en les questionnant, pour générer de nouvelles propositions. L’atelier de Gravure et image imprimée (Printmaking) se situe au croisement de pratiques multiples. Il tire sa richesse de la diversité de ses étudiant·e·s et évolue avec eux. Chaque étudiant·e y est amené·e à développer une personnalité artistique singulière et à articuler un discours critique qui lui soit propre. Nos pratiques oscillent entre unique et multiple ; les processus coopératifs sont donc activement encouragés. Les étudiant·e·s sont co-administrateurs des ateliers. Ils participent à leur gestion quotidienne et aux projets d’édition et d’exposition.

Le programme
Le programme du premier cycle Bachelor vise au développement par l’étudiant·e d’une personnalité artistique propre à travers l’exploration des techniques d’impression d’art. La pensée critique accompagne chaque étape de cet apprentissage. Une part significative des programmes Bachelor et Master est consacrée à l’écriture, à la pensée éditoriale, aux problématiques de spatialisation, aux entretiens individuels. Les enjeux de contextualisation, tant conceptuelle que spatiale, sont essentiels. Le programme du second cycle Master invite l’étudiant·e à considérer le print comme un champ de recherche ouvert et mouvant. Le print n’y est plus envisagé comme résultat mais comme déclencheur. Les étudiant·e·s Master sont encouragé·e·s à mettre en place leurs propres réseaux d’échange, de production, de diffusion, pour être prêt·e·s, à la fin de leur cycle, à s’engager avec lucidité dans le monde.

La pédagogie
L’équipe pédagogique est constituée de praticien·ne·s – artistes, designers, chercheurs – conscient·e·s tant de l’importance du print comme champ de recherche que de la responsabilité qui leur incombe d’équiper les praticien·ne·s de demain des outils les plus adéquats pour faire et penser (dans) le monde futur. Les nombreux intervenant·e·s invité·e·s (artistes, curatrices, écrivains, musiciens, ingénieures, …) aident à approfondir les recherches en cours et à dégager d’autres horizons. Les cours et workshops transdisciplinaires, les échanges Erasmus, les séminaires critiques, les résidences, les expositions, les publications aident les étudiant·e·s à mettre en place et en conscience un body of work solide et en lien direct avec leur propos, leur pensée, leurs préoccupations.

Le réseau
L’atelier est membre de la très active Printmaking Union, association européenne de recherche et diffusion print nous associant à CSM-UAL et RCA (Londres) KASKA (Anvers) HGB (Leipzig) et KABK (La Haye). Cette association permet à ses membres de partager la connaissance au travers d’échanges fournis : plateformes digitales, workshops, crits, conférences, publications, expositions.

printmaking.be printmaking.eu

Coordination pédagogique :
Jean Pierre Muller, artiste

prochain précédent
Gravure 1
Alizée Quitman, Master, vue d’installation, 2016
Gravure 2
Department of Subjective Archeology, Annihilation event, Lethaby Gallery, Londres, 2017
Gravure 3
Department of Subjective Archeology, Workshop La Cambre/KASKA - Anvers/CSM Londres, Bruxelles, 2016
Gravure 4
Julie Donck, Master, vue d’installation - Jury Master, 2016
Gravure 5
Léo François Luccioni, Master, Market - Jury Master, 2017
Gravure 6
Performance d’un jour, Tate Exchange, Londres, 2016