Photographie

La photographie est un terme qui désigne à la fois un processus et un résultat, induisant une complémentarité indissociable entre l’action du photographe et l’objet qui en résulte. D’une part un processus par lequel l’opérateur exprime en pleine conscience ses choix conceptuels et techniques, et d’autre part un résultat qui contient, au-delà d’une trace mimétique du réel, l’expression plastique de l’auteur.

Au terme de leurs études, les étudiants doivent avoir acquis un certain savoir, un processus de réflexion, une méthode de travail et une autonomie dans le développement d'un projet. Les principaux objectifs sont d'encourager et d'approfondir les approches personnelles créatrices et originales de la photographie tout en utilisant au mieux les spécificités du médium. L'enjeu réflexif du projet artistique se concentre sur l'intention de l'auteur en tant qu'acteur du monde dans lequel il opère, sa capacité à transmettre ce message et la potentialité de sa réception. A cette fin, l'étudiant tiendra compte de notions extérieures à son être (sociologiques, politiques, méta-artistiques...). Dans un monde de plus en plus normé et homogène, il sera ambassadeur de la créativité.

Le cursus s’articule autour de trois grands objectifs :

L’apprentissage des techniques

La formation inclut les techniques et les savoirs qui font l’objet d’un apprentissage dans les cours en atelier et d’un apprentissage empirique. Pour l’étudiant, l’enseignement des techniques doit être envisagé dans une triple perspective : connaître l’existence de l’étendue de ces techniques, être formé aux bases et à l’usage d’outils pour le développement de son projet artistique, s’inscrire comme professionnel d’un médium afin de l’utiliser en toute liberté dans ses projets.

La praxis

Cet enseignement compose la charpente de la formation en guidant l’étudiant dans son activité photographique quotidienne par une pédagogie de projet, articulant action et réflexion. Amené à pratiquer la photographie à partir de thèmes proposés par les enseignants et par lui-même, l'étudiant conceptualise, réalise et défend ses projets face au groupe et lors de lectures individuelles dans un environnement qui respecte et encourage la singularité de chacun. Par le travail d'atelier, il s'agit d'engager la recherche d’une écriture photographique personnelle en pleine conscience du contexte historique et actuel de la photographie et de pousser l'étudiant à de nouveaux défis créatifs qui abordent l'expérimentation visuelle de l'image au sens large, jusqu'aux pratiques interdisciplinaires dans le champ de l'art contemporain et de ses différents supports: l'installation, la vidéo, la production de livre ou la performance. L'enseignement prend en compte, au-delà de l’image photographique, la forme finale de l’œuvre et son positionnement dans l’espace. La présentation des travaux de fin d'année et de certains exercices se font sous la forme d'une exposition publique.

Créer en autonomie

L'école est un passage ; l'équipe pédagogique insiste sur l'autonomisation progressive de l'étudiant et l'évolution de son projet artistique via le développement d'une vision critique. Le but de l’atelier est de l’aider à transformer son savoir – être instruit, être capable d’une activité dont on a la pratique - en connaissance – manière de comprendre, de percevoir, soit le système d’explication des rapports entre la pensée et le monde extérieur. C’est le lieu de la conscience du « faire » et de ses enjeux, de la remise en question des savoirs acquis, de la connaissance. Les cours d'atelier s'articulent autour de rencontres avec différents intervenants possédant chacun une expérience spécifique : photographe, vidéaste, artiste plasticien, responsable d'institution culturelle. Au-delà de ce suivi interne à l’atelier, les confrontations s’organisent de manière centripète, par l’ouverture aux questions sociétales et aux acteurs du monde de l’art (séminaires, professionnels invités, artistes, photographes, galeristes, directeurs de musées, collectionneurs,…) et de manière centrifuge par le déplacement vers d’autres lieux ou d’autres acteurs (production d'expositions, stages, échanges Erasmus, concours, lectures de portfolio, foires, musées, ateliers d’artistes, écoles,…).

La première année est une année propédeutique, faite de découvertes et d’initiation. La suite du programme de premier cycle se fonde sur l’exploration et la confrontation. Exploration au sein du medium, selon les orientations propres à chaque étudiant, qui renforce au cours de ce processus ses savoirs pratiques et théoriques. Confrontation à la production artistique historique et contemporaine, particulièrement dans le domaine de la photographie.

Le deuxième cycle, qui est le cadre d’un développement de la dimension créatrice et d’une autonomisation de l’étudiant, permet à celui-ci d’opérer de nombreux choix dans la construction d’un programme individuel, entre cours artistiques transdisciplinaires, séminaires et finalités du master, sans oublier la possibilité qui lui est offerte d’effectuer une partie de ses études à l’étranger dans le cadre du programme Erasmus. Dans sa pratique artistique, l’étudiant prend en compte, au-delà de l’image photographique, la forme finale de l’œuvre et son positionnement dans l’espace. La production d’un projet personnel de fin d’études conclut ce parcours.

Des workshops transdisciplinaires sont organisés entre différents ateliers de l'école et/ou en collaboration avec des institutions extérieures (écoles européennes, musée ou centre d'art,...). Un séminaire envisage « l'après école », il regroupe les notions de communication (portfolio, texte,..), de droit d'auteur et de statut d'artiste. Un séminaire de recherche est également accessible aux étudiants désireux de développer un travail réflexif théorique approfondi. Des formations additionnelles (au sein de l'atelier ou sous forme de CASO) sont disponibles au même titre que des stages externes.

Coordination pédagogique :
Hervé Charles, photographe

prochain précédent
Photo 2
Travail en atelier avec les étudiants, 2018 ©Joséphine Desmenez
Photo 3
Travail en atelier avec les étudiants, 2018 ©Joséphine Desmenez
Photo 4
Workshop réalisé dans la réserve naturelle de Vendicari à Noto en Sicile.
Photo 5
Workshop réalisé dans la réserve naturelle de Vendicari à Noto en Sicile.
Photo 1
Exposition des étudiants de Master, exposition des images du workshop
Photo 6
Workshop Laboratoire au Fresnoy, 2017
Photo 7
Tanguy Poujol, Master, vue d'exposition du jury de fin d'études, 2017